fr en
ARTISTES MATTHEW AUBIN > FERNANDE DECRUCK

FERNANDE DECRUCK

MATTHEW AUBIN / CHEF D’ORCHESTRE

L’oeuvre orchestrale de Fernande Decruck (1896-1954) enregistrée par le Chef Matthew Aubin

Le chef américain Matthew Aubin est le plus grand spécialiste de la compositrice Française Fernande Breilh-Decruck. Il a obtenu plusieurs bourses de recherche pour étudier sa vie et son œuvre importante.
Défenseur du rôle essentiel des femmes dans la composition, il s’efforce de promouvoir la musique perdue récemment découverte de Fernande Decruck.
Il a édité et créé des éditions critiques de son œuvre, publiées aux Éditions Billaudot, et a organisé des représentations de sa musique aux États-Unis et à l’étranger.
En 2022, il a enregistré avec le Jackson Symphony Orchestra un premier album des œuvres orchestrales de Decruck visant à donner aux orchestres un meilleur accès et un meilleur aperçu de son brillant travail. ( Claves)

Matthew Aubin dirige plusieurs programmes autour de l’oeuvre orchestrale de Fernande Decruck.
Programmes sur demande.

https://fernandedecruck.fr/%C3%A0-propos/
https://open.spotify.com/album/09wFchZHbRb24NJtzXIhKB?si=aL2dcV7cS6qjz2ka-2cfYw

Fernande Decruck, organiste, compositrice.

Si le nom de la Française Fernande Decruck, née un jour de Noël dans une famille dont le père, Ferdinand Breilh, est commerçant à Gaillac dans le Tarn, n’est pas familier pour bien des mélomanes, il est cependant connu des pratiquants du saxophone, instrument pour lequel cette compositrice au riche catalogue a écrit un grand nombre de partitions. Dès ses huit ans, la jeune fille apprend le piano à Toulouse avant d’accéder au Conservatoire National Supérieur de Paris. En 1922, elle étudie l’orgue avec Eugène Gigout ; nommée professeure assistante d’harmonie, elle va contribuer à la formation d’Olivier Messiaen. Devenue professeur d’orgue en 1926, elle est initiée à l’improvisation par Marcel Dupré. On la retrouve à New York en 1928 pour une tournée de concerts. Elle s’est mariée entretemps avec le saxophoniste Maurice Decruck (1892-1966) qui est aussi contrebassiste et va être engagé à ce poste par le Philharmonique de New York alors dirigé par Arturo Toscanini. Ce séjour de quelques années aux USA va être interrompu par un accident à la main de Maurice Decruck qui va l’obliger à devenir éditeur de musique à Paris ; il publiera une série de partitions de son épouse et contribuera notamment au lancement de la carrière d’Edith Piaf.

Si son mari est installé dans la capitale, Fernande Decruck s’établit avec ses trois enfants à Toulouse où elle enseigne. Elle rejoindra Paris au début des années 1940, séparée de son mari, mais jouée en salles de concerts par des chefs d’orchestre comme Paul Paray ou Jean Fournet. Devenue professeur à Fontainebleau où elle est titulaire de l’orgue de l’église Saint-Louis, elle divorce en 1950. Des soucis financiers vont assombrir la fin de sa vie, accompagnés d’une santé de plus en plus défaillante qui la verra mourir d’une attaque à l’âge de 57 ans. Fernande Decruck laisse un catalogue fourni : œuvres pour le piano et l’orgue, musique de chambre, musique symphonique et concertante, musique vocale, et une petite quinzaine de musiques pour film, notamment à l’époque du cinéma muet. Ce n’est pas une oubliée du disque : on trouve des albums dédiés à ses pages pour saxophone sous les labels Daphanéo, NoMadMusic (le Quatuor Ellipsos), Fidelio, MSR Classics ou Saxophone Classics. (...)
Jean Lacroix, Crescendo

https://www.crescendo-magazine.be/a-la-decouverte-de-pages-concertantes-de-fernande-decruck/
https://fernandedecruck.fr/biographie/

Matthew Aubin, chef d’orchestre

La saison 2022-23 marque la première année du chef Matthew Aubin en tant que directeur musical du Southwest Michigan Symphony Orchestra. De plus, il est directeur musical du Jackson Symphony Orchestra et directeur artistique du Chelsea Symphony à New York.
Dans son rôle au TCS, il a mené des collaborations remarquée avec des partenaires tels que l’acteur John Lithgow, la série télévisée primée Mozart in the Jungle et le Musée américain d’histoire naturelle de New York.
Matthew Aubin a joué un rôle principal dans le lancement et le développement du concours annuel de l’Orchestre symphonique de Chelsea pour les compositeurs émergents, avec des jurys de haut niveau tels que le chef d’orchestre lauréat de l’Orchestre symphonique de Seattle et le directeur musical du All-Star Orchestra, Gerard Schwarz.
Matthew Aubin a dirigé le TCS lors de ses débuts au Lincoln Center et a dirigé les premières à New York d’œuvres de Mark O’Connor, Fazil Say et Caroline Shaw, entre autres.

https://www.matthewaubin.com/index.html

haut de page

116842 visites depuis le 9 septembre 2018

Isabelle Raché Chappellier
+33 6 33 86 68 06

34 B, Bd de la Marne
59420 Mouvaux
France

Copyright 2014 Music Et Talent - Tous droits réservés I Mentions Légales I Conception : Baweeb